MENU

Les témoignages

Philippe Madec - architecte du projet

« Juste un pas de coté, une juste distance avec le monde agité. Tout juste le temps de prendre le temps, de s'y rendre, de s'y poser, de s'y retrouver. »

Marc Ventre - Mécènes et participants au programme ISF

« J’ai été enthousiasmé à la fois par le caractère très symbolique du lieu que nous fréquentons et par l’originalité architecturale qui permet une parfaite intégration au cadre de ce sanctuaire. Soutenir ce projet de construction d’église, m’est apparu comme une évidence. »

Marie-Thérèse Bridgeman (États-Unis)

« Je me suis immédiatement enthousiasmé pour ce projet. J’ai connu Notre-Dame du Laus enfant et je suis très attaché à ce site marial. C’est donc avec joie et émotion que je souhaite participer à cette formidable aventure ! »

Jean-Georges Malcor - Mécènes et participants au programme ISF

« Je me suis immédiatement enthousiasmé pour ce projet. J’ai connu Notre-Dame du Laus enfant et je suis très attaché à ce site marial. C’est donc avec joie et émotion que je souhaite participer à cette formidable aventure ! »

Damien Bredif - Econome diocésain

« En 2008, le diocèse de Gap et d’Embrun a connu un événement très important avec la reconnaissance officielle des événements surnaturels vécus et relatés par Benoîte Rencurel. Rapidement, Mgr Jean-Michel di Falco Léandri a souhaité répondre à la fréquentation croissante du sanctuaire et à la capacité insuffisante de la basilique par la construction d’une nouvelle église. Une étude de programmation a été faite en 2009 par l’agence Scarabée pour préciser nos besoins. Elle s’est terminée en 2012 par le concours d’architectes. Réaliser un édifice destiné à durer à travers le temps est une grande responsabilité. Ce projet visionnaire ne laisse pas indifférent. Je me dis souvent qu’il faut se projeter à l’époque de la construction des cathédrales : cela devait sembler impossible avec les moyens dont ils disposaient... mais elles existent ! Et nous avons la chance de pouvoir les admirer avec le message qu’elles portent. Jusqu’à aujourd’hui, ce projet a été mené par les responsables du diocèse avec de nombreux partenaires. Le moment est venu pour tous de s’inscrire dans le temps en soutenant la construction de la nouvelle église. Saisissez votre chance ! »

P. Ludovic Frère, Recteur

« Une année jubilaire qui fait découvrir le Laus Du 1er mai 2014 au 1er mai 2015, l'année jubilaire marquant le 350e anniversaire des premières apparitions au Laus a conduit beaucoup de personnes à découvrir le sanctuaire. Tout en respectant le caractère familial du lieu, la fréquentation croissante réjouit tous ceux qui aiment le Laus. La basilique est souvent trop petite pour accueillir les pèlerins, tandis que l'utile chapiteau installé au cours de l'été grève fortement le budget du sanctuaire. Ce que l'on pressent depuis plusieurs années se confirme donc en ce jubilé : le Laus a besoin d'adapter ses structures pour favoriser l'expérience fraternelle et spirituelle que ce lieu offre comme un trésor. Puisque les murs de la basilique, construite entre 1666 et 1669, sont composés de pierres apportées par les pèlerins de l'époque lors de leur montée au sanctuaire, c'est à nous tous aujourd'hui d'apporter notre pierre pour que le Laus continue à être une terre d'accueil, de conversion et de rencontres. Nous comptons sur vous Nous comptons sur vous pour nous aider à réaliser ce beau projet de la nouvelle église du Laus ! »

Anonyme

« Pour ce qui est de mes motivations concernant le don que j'ai effectué pour la nouvelle église de Notre-Dame-du-Laus: - j'ai une grande affection pour ce lieu qui est présent dans mes pensées; - j'ai voulu soutenir ce projet qui permettra un plus grand rayonnement à ce site marial; - ce n'est pas souvent qu'on construit une nouvelle église. »

Geneviève et Yves Roméas

« Nous étions venus, mon mari et moi, en 2008, après avoir fait une retraite de 3 jours à Ganagobie, à la fin d'un gros traitement de chimio pour un cancer du sein. Il y avait très peu de monde à ND du Laus et nous avons pu prier dans les différents lieux du sanctuaire et entre autres dans le choeur après avoir fait plusieurs signes de croix avec l'huile sainte. Et là, j'ai senti l'odeur des parfums, en faisant le signe de croix, une fois. Et j'ai ramené un petit flacon que j'ai toujours, et je n'ai pas ressenti d'autre fois les parfums...Je n'avais pas prié pour moi, mais pour nos 2 familles, conversion entre autres de ceux qui se sont éloignés des sacrements( dont nos 2 aînés, 30 ans et 28 ans, sur 3 enfants, qui ne vont à la messe que 3 ou 4 fois dans l'année, depuis 8 ans environ) Et comme, une amie malade nous a fait connaître le père Zanotti, à Marseille en octobre 2013, à qui nous avons confié cette souffrance de nos 2 aînés qui ne pratiquent plus. Nous l'avons vu 6 fois, où il nous a reçus si chaleureusement, même si l'entrevue était très courte, vu le nombre croissant de personnes qui allaient le voir, nous avons voulu venir le soutenir, pour la Toussaint, pour son arrivée à Nd du Laus, et prier pour lui, pour son avenir, prometteur... Aussi, nous aurions tant aimé rester dans ce lieu, si priant, où la ferveur est présente grâce au jeune recteur, aux bénédictines du sacré-coeur, au diacre très présent, aux chapelains confesseurs, mais cela n'était pas possible pour nous de rester. Nous comptons bien revenir d'ici la fin du jubilé pour finir notre démarche jubilaire et sans doute d'autres fois. Ce cadre de montagnes est tellement beau et reposant. C'est pourquoi, nous voulons soutenir ce projet de la future église de ND du Laus pour pouvoir accueillir tous les futurs pèlerins d'autant plus qu'un jour Benoite Rencurel sera canonisée. De plus grâce à vos petits flacons d'huile sainte que j'ai envoyé à des personnes atteintes de cancer ou de dépression, où loin de la foi, mais touchées par un deuil douloureux, les coeurs de ces personnes vont être touchés et surement des conversions vont se produire... Nous ne connaissons pas tous les fruits de Nd du Laus et les connaitrons au ciel. Nous nous laissons guider par le Seigneur et son Esprit Saint, mais aimerions tellement que bcp de personnes se laissent toucher. Entre autres nos proches : mais nul n'est prophète en son pays. Nous sommes en union de prières avec le Laus. Geneviève et Yves Roméas

Lech Wałęsa - Parrain du projet

Monsieur Lech Wałęsa, Prix Nobel de la paix 1983, ex président de la République de Pologne, leader du mouvement Solidarność, nous fait l’honneur d’être le parrain du projet de construction de la nouvelle église Notre-Dame du Laus.

« Je suis venu pour remercier l’Église de France pour son aide à la Pologne lors des années difficiles et pour aider à mon tour à construire la nouvelle église du sanctuaire marial Notre-Dame du Laus. Mais je n’y parviendrai pas sans vous... En revanche, ensemble, nous arriverons à construire cette église qui nous fera vivre à travers des siècles. Ce sera ma dernière grande œuvre. Je veux que l’on réussisse ! »

Extrait du discours de Lech Wałęsa le 1er mai 2015 à Notre- Dame du Laus.

Participez
à la construction,
en faisant un don

Somme déjà récoltée :

247 980 €

Participez
à la construction,
en faisant un don

Votre donCoût réel
30 €10 €*
50 €17 €*
150 €51 €*
Faites votre estimation

*Si vous êtes imposable en France, vous bénéficiez d'une réduction d'impôt sur le revenu égale à 66% du montant de votre don, dans la limite de 20% de votre revenu imposable.


Toutes les informations et démarches à suivre