MENU

A l’origine du projet

Afin d’accueillir convenablement les pèlerins et les visiteur toujours plus nombreux sur le sanctuaire, un concours d’architecture a été lancé pour son aménagement. Parmi tous les candidats au concours, seules trois équipes furent retenues : Rudy Ricciotti, Dominique Perrault et le groupement Philippe Madec / Françoise-Hélène Jourda / Marc Barani.

« Étonnez-nous ! » avait dit Mgr Jean-Michel di Falco Léandri aux architectes.

Les architectes sont invités à mener une réflexion globale au niveau du sanctuaire : créer une église modulaire, concevoir un espace d’accueil du pèlerin et du visiteur (vaste parvis, salle d’accueil, auditorium, magasin et librairie), faciliter la circulation des visiteurs invalides, augmenter les capacités d’hébergement, retrouver la cohérence du site, mettre en valeur l’actuelle basilique, cœur du sanctuaire, le tout par une architecture innovante et respectueuse de l’environnement.

Un jury prestigieux et enthousiaste désigne les lauréats à l’unanimité.

Sous la présidence de Jean-Jacques Aillagon, ancien ministre de la culture, Mgr Jean-Michel di Falco Léandri rassembla un jury composé de François Pinault, de Dominique Ponnau, ancien directeur de l’École du Louvre et ancien président de la Commission pour la sauvegarde et l’enrichissement du patrimoine cultuel, et de huit autres personnes reconnues pour leurs compétences. Le jury choisit à l’unanimité le projet présenté par l’équipe Madec/Jourda/Barani. On loua en particulier le parti architectural, l’insertion dans le site, l’adéquation avec le programme, les choix techniques, le confort et la facilité de maintenance. Dans ce projet tout empreint d’humilité, de sensibilité, de respect pour la géographie sacrée du lieu, la simplicité des architectures rejoint la simplicité des lieux.

Philippe Madec présente le concept du projet : “juste un pas de côté”.

L’Atelier Philippe Madec

L’atelier Philippe Madec travaille à partir de la position réaffirmée à chaque projet que
« l’architecture est une installation de la vie par une matière disposée avec bienveillance ».
Cette certitude l’a conduit à privilégier l’écoute, le dialogue, la concertation et l’usage, ainsi que le recherche de la spécificité de chaque projet, de chaque contexte, de chaque culture. Sa pratique professionnelle aborde toutes les échelles de l’établissement humain, à toutes les conditions métropolitaines, urbaines, suburbaines, rurbains et rurales, tout autant en France qu’à l’étranger. Elle s’étend de l’aménagement du grand territoire au design de mobilier, en passant par l’urbanisme, réglementaire et opérationnel, l’aménagement urbain, l’architecture et l’aménagement intérieur. Dès son origine au début des années quatre-vingt-dix, par engagement de Philippe Madec et par souci d’inscrire son travail dans les grands enjeux de l’époque, l’atelier met en oeuvre des pratiques éco-responsables dans tous ses projets. Recherche des équités territoriales, conception d’EcoQuartiers et d’EcoCités, aménagements et constructions soucieux de l’environnement et de la parole citoyenne, réalisation de bâtiments répondant aux critères de la haute qualité environnementale, recherche systématique de la performance énergétique, etc. concourent à la réalisation d’établissements humains attentifs aux siens. L’atelier a reçu de nombreuses récompenses, nationales et internationales, tant en urbanisme qu’en architecture. www.atelierphilippemadec.fr

L’agence Jourda Architectes Paris

Depuis plus de trente ans, Françoise-Hélène Jourda a orienté son travail vers l’architecture environnementale, dénommée alors “solaire” ou “écologique”. Elle réalise en 1982 la première double façade climatique en Europe pour l’École d’Architecture de Lyon et une école économe en énergie à Cergy Pontoise. Cette sensibilité particulière est alors reconnue et développée. FH Jourda construit le Lycée International de Lyon en 1989, des bâtiments de l’université de Marne-la-Vallée en 1992, l’Académie de Mont-Cenis à Herne en 1999. L’Hôpital privé Jean Mermoz en 1998 et l’aménagement des Berges du Rhône à Lyon en 2004 marquent une nouvelle étape dans la reconnaissance de l’agence au niveau national. Depuis, l’expertise de Françoise-Hélène Jourda est alors reconnue et Jourda Architectes Paris devient l’agence de référence en termes de développement durable et d’opérations pilotes. L’agence signe en 2008 la construction de bureaux BEPOS (à énergie positive) à Saint-Denis et livre en 2013 la Halle Pajol, bâtiment BEPOS également, projet phare de la Ville de Paris. Aujourd’hui JAP développe la première opération de 70 logements sociaux et bureaux répondant au label « La Maison Passive » à Savigny-le-Temple en poursuivant le développement de son savoir-faire en matière de constructions éco-responsables. Tous les projets de JAP s’inscrivent dans une démarche de développement durable. www.jourda-architectes.com

Participez
à la construction,
en faisant un don

Somme déjà récoltée :

247 980 €

Participez
à la construction,
en faisant un don

Votre donCoût réel
30 €10 €*
50 €17 €*
150 €51 €*
Faites votre estimation

*Si vous êtes imposable en France, vous bénéficiez d'une réduction d'impôt sur le revenu égale à 66% du montant de votre don, dans la limite de 20% de votre revenu imposable.


Toutes les informations et démarches à suivre